PRESENTATIONS DES VŒUX  2019

 

DISCOURS DE S.E.M. L’AMBASSADEUR

NICOLAS NZOYOUM

 

 

Bangui le 18 janvier 2019

Monsieur le Ministre Conseiller de l’Ambassade,

Mes chers collaborateurs, 

Mesdames et Messieurs directeurs des sociétés,

Messieursles présidents associations et organismes acteurs de la présence Camerounaise en République Centrafricaine,

Chers compatriotes,

Mesdames, Messieurs

 

Permettez-moi dès l’entame de mon propos de vous souhaiter à tous et à chacun, une chaleureuse Bienvenue à cette cérémonie consacrée à l’échange de vœux de nouvel an, une pratique ancienne qui rentre déjà aussi dans nos mœurs ici à l’Ambassade puisque l’an 2019 nous donne l’occasion d’en célébrer de manière formelle la troisième édition. Soyez donc les bienvenus.

Qu’il me soit à présent permis de vous dire combien je suis sensible aux mots aimables et aux vœux que vous avez formulé à mon endroit et à celui de ma famille et de tous ceux qui me sont chers, des vœux formulés envotre nom propre et à celui de l’ensemble des personnels de l’Ambassade qui vous ont mandaté pour cette tâche et je vous en remercie très sincèrementMonsieur le Ministre Conseiller.

Je vous remercie non seulement pour ces vœux, mais aussi pour le regard rétrospectif que vous avez jeté sur notre vécu ici à l’Ambassade et en dehors tout au long de l’année 2018 qui s’en est allée, le tableau que vous avez présenté est un résumé fidèle des nombreux accomplissements et interpellations de 2018, pour lesquels je veux féliciter chacune et chacun d’entre vous.

Jevoudrais encore très sincèrement vous assurer que les mots aimables et d’encourageants, que vous adressez à l’endroit de mon épouse et à de ma personne, me vont droit au cœur et me galvanisent à suffisance ; c’est pourquoi, je vous fais solennellement la promesse de m’investir davantage à la recherche des solutions novatrices et adéquates aux défis actuels afin de redorer le blason de notre pays ici, et d’être plus à l’écoute de notre communauté.

 Chers collaborateurs,

 Mesdames et messieurs,

 

2019 que nous venons d’embrasser va être une année décisive, tant pour la Cameroun que pour la République Centrafricaine  ainsi que  pour notre coopération bilatérale. D’aucun me diront que je l’avais aussi dit pour 2018, croyez-moi il ne s’agit pas que de rhétorique. Les perspectives sont nombreuses les unes aussi importantes que les autres qui font qu’en ma qualité de Chef de Mission, je me dois d’avoir de tels propos. En le disant, je m’approprie la pensée du Chef de l’Etat, S.E.M. Paul BIYA qui a eu cette  attitude lors de son adresse à la Nation quand il adressait ses vœux aux compatriotes,je le cite : « Le septennat qui vient de commencer devrait être décisif pour notre pays. Il pourrait même être l’un des moments les plus importants de notre histoire depuis notre indépendance ». Ce  septennat  des Grandes opportunités sera donc consacré à la poursuite et à l’approfondissement des réformes indispensables, qui transforment peu à peu positivement à la fois la réalité de notre pays, la confiance qu’ont nos compatriotes en l’avenir de notre Nation mais aussi et surtout  son rayonnement international, son image à l’étranger.

Vous convenez avec moi que le vécu quotidien dans nos villes et villages du Cameroun opère une mutation qui plonge dans un élan soutenu de modernisation des structures et des infrastructures qui serviront de socle au processus de l’émergence en 2035

L’an 2019, sera sans doute consacré entre autres à l’édification et à la consolidation de notre démocratie qui connaîtra de nombreuses et profondes mutations avec les joutes électorales annoncées et pour le déroulement desquelles les états-majors des partis politiques se mobilisent déjà, Il sera aussi question de conforter davantage la croissance de notre économie,faire reculer la pauvreté, source de diverses exclusions sociales et aussi et surtout rétablir la sécurité sur l’ensembledu territoirenational en trouvant une réponse appropriée et adaptée, une réponse inclusive à la crise anglophone et aux nombreuses lignes de fraction qui ont tendance à faire grandir les écarts entre les Camerounais. La preuve de la volonté du Chef de l’Etat à adresser ces différents problèmes est donnée  d’entame avec la nomination d’un nouveau gouvernement d’inclusion nationalequi  promeut  l’aspect genre et la jeunesse.

Autant le dire chers collaborateurs, le vivre-ensemble sera de mise dans notre pays une nécessité sans laquelle les efforts de développement de notre pays pourraient connaître un sérieux revers.

Ilen va de même aussi pour notre communauté nationale ici en Centrafriqueau sein de laquelle je voudrais vous prescrire la solidarité et l’entraide. Je l’avais dit les deux précédentes éditions je le dis encore aujourd’hui : Chers compatriotes, conformons-nous aux lois, à la réglementation en vigueur dans notre pays d’accueil et une fois cela fait, je puis vous garantir  pour ma part que je ferai tout pour défendre les intérêts du Cameroun et de ses ressortissants partout où besoin sera pour peu que la situation ne souffre d’aucune irrégularité juridique.

Nous allons continuer à travailler pour rassembler nos compatriotes et éviter les divisons et les affrontements entre nous comme 2018 qui s’en est allé nous a donné l’illustration à plusieurs reprises. Le phénomène de « faimania » ne devrait pas avoir droit de cité entre des frères d’un même père. Enfin,

2019 sera une année décisive car vous qui êtes attentif à l’actualité dans notre pays, il ne vous a pas échappé que  c’est une année au cours de laquelle le Cameroun parachève les choix démocratiques avec en ligne de mire les élections des députées et les Conseillers régionaux et communaux.Je vous exhortedonc chers compatriotes résidents, même ci la diaspora n’est pas directement concernée, à venir vous inscrire massivement sur la liste électoraledu Point Focal de l’Ambassade.Le Ministre Conseiller est désigné pour donner corps à cette invitation en sa qualité de point focal ELECAM.

 

S’agissant de notre pays d’accueil la République Centrafricaine, 2019 est aussi une année décisive à plus d’un titre d’abord parce que c’est l’an3 du Chef de l’Etat, S.E.Pr Faustin Archange TOUADERA qui devra poursuivre inlassablement le processus de relève et de relance économique tout en préservant les acquis au plan politique, diplomatique et économique. Année décisive parce qu’il doit engager le pays dans le dialogue avec les groupes armés dans les tous prochains jours pour accélérer le processus de paix et de réconciliation, otage de l’insécurité qu’il est question d’endiguer et de réduire à sa plus simple expression.  je salue avec respect, le laborieux mais oh combien exaltant travail de reconstruction, de la cohésion sociale, de relance de l’économie et de l’éducation a la citoyenneté qui se fait sous la houlette des autorités centrafricaines sous la belle impulsion du Président TOUADERA installé à la magistrature suprême depuis le 30 mars 2016.

C’est le lieu de formuler me semble-t-il, mes vœux de réussite et de plein succès au Président de la République S.E.Pr Faustin Archange TOUADERA et à son Gouvernement pour l’heureux aboutissement des dossiers phares dont le succès impactera positivement l’avenir du pays.

Je pense au Dialogue qui s’ouvre la semaine prochaine à Khartoum aux préparatifs duquel j’ai personnellement représenté notre pays dans le cadre du panel des facilitateurs de l’Initiative Africaine qui est arrivée à maturité après la réunion de Haut niveau qui s’est tenue ici à Bangui du 08 au 10 janvier courant.

Je pense au Programme National de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement(PNDDRR) qui est entrée dans sa phase opérationnelle depuis le 17 décembre 2018.

S’agissant de la coopération bilatérale, je salue la présentation des avancées réalisées jusqu’ici qui a été faite par votre porte parole et,  je saisis l’occasion pour dire que la plupart des dossiers évoqués dans son allocutionferont l’objet d’une attention particulièrement soutenue, en vue de dissiper les divergences et les nuages que certains manipulateurs veulent créer entre nos deux pays pourtant liésà vie par l’histoire, la géographie et la culture .

A ce titre la tenue prochaine de la 12eme Grande Commission Mixte Cameroun-RCA sera salutaire à plus d’un titre. Cependant nous nous attèlerons tous ensemble, à renforcer davantage la vigilance le long de notre frontière avec la RCA pour alerter le pays en cas de développement outre mesure de l’activité des groupes armés basés le long de cette frontière dont les agissements ont tendance à débordé au Cameroun.

C’est le lieu pour moi de remercier le Gouvernement qui a réservé une suite favorable à nos adresses sur la question sécuritaire et a d’abord renforcé la vigilance militaire et qui est en ce moment en train de prendre des mesures préventives pour étouffer dans l’œuf cette insécurité dans l’Adamaoua.

Je me félicite de la pugnacité et la sagacité de nos operateurs économiques camerounais  sur la place de Bangui, avec l’ouverture de la représentation du Port Automne de Douala et de la Chaine de Télévision Vision 04 Monde, dont son promoteur vient de rénover la Radio Nationale Centrafricaine, fruit d’une fructueuse coopération Sud-Sud.

         Je salue l’extension de Tradex-RCA que j’encourage à aller de l’avant tout en soignant l’image de certaines positions stratégiques à l’instar de PK0, Oubangui Hôtel, Ouango et Mbaiki qui, à notre sens mériteraient plus d’attention pour un rendement à la hauteur de l’investissement.

Je voudrais aussi appelé au plus vite Bocom et Sap-oil qui sont déjà sur place à porter plus haut encore les couleurs du Cameroun. Je lance le même appel à tous ceux qui opèrent dans les autres secteurs d’activités souvenez-vous le Chef de l’Etat S.E.M. Paul BIYA l’avait promis et quand il promet, il réalise : Il avait promis de davantage de l’espace à la diaspora et vous convenez avec moi qu’il porte de plus en plus cette diaspora dans son cœur et dans les projets. Nous de RCA sommes en tout cas bien placés pour en témoigner.

 

J’attends donc de chacun et chacune d’entre vous, en cette nouvelle annéeplus d’investissement, plus d’enthousiasme et d’ardeur au travail, la même loyauté que ceux que j’ai constatés depuis mon arrivée. A ceux qui viennent d’arriver j’aurai les mêmes mots d’encouragements le pays étant en phase de reconstruction, tous projets sont normalement porteurs pour peu qu’on se mette à l’abri des tracasseries en s’entourant des outils juridiques nécessaires.

Before i end this speech Mr MinisterCouncelor, permite me again to give to you and your collègue i hadpaycarrefully attention to the desire and aspirations of you people to benefite good condition of live and work. As far as itdepens of me, i willtry all my best and by the grace of Godwewillreach good results. May Godblesswe all sothatthis 2019 be for each and other, the year of greatopportunities and greatrealizations.

Pour finir M. le Ministre Conseiller je voudrais vous rassurer encore de l’attention que j’ai accordée  aux aspirations au bien-être de vos collègues et collaborateurs, je sais combien il est important que chacune et chacun soit bien dans sa peau, épanoui tant sur le plan personnel que familial. Je puis vous assurer à œuvrer, autant que cela sera possible, afin d’y réserver de bonnes réponses.

C’est donc à tous ceux qui vous sont chers comme à vous-mêmes qu’au nom de mon épouse  empêchée et en mon nom propre, j’adresse mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite et de succès dans vos entreprises et investissement pour 2019 !

Vive la Coopération bilatérale Cameroun-RCA

Vive le Cameroun,

Thank you very much !

SINGUILA MINGUI